Patrimoine de la commune

Longtemps, l’activité du village de Pérignat-lès-Sarliève a été essentiellement viticole. Elle s’y est développée jusqu’à la fin du XIXème siècle. Le vignoble occupait des surfaces importantes.Mais, au début du XXème siècle, le mildiou, la guerre de 1914-1918, l’exode rural et la concurrence du vignoble du midi ont annoncé la fin de cette activité. Actuellement, la production n’occupe plus que quelques familles. Témoignages de cette activité, des caves, des maisons vigneronnes typiques et des tonnes de vigne sont encore présentes sur la commune, et constituent un patrimoine à préserver.

Patrimoine architectural de Pérignat-lès-Sarliève

Perignat-lès-sarlieve, au pied du plateau de gergovieLes caves servaient au stockage du vin. Certaines d’entre elles étaient même utilisées pour l’affinage des fromages.

Les maisons vigneronnes superposent les fonctions agricole et celle de l’habitation : le chais (cuvage et cave) occupe le rez-de-chaussée (fabrication et stockage du vin) et l’accès au 1er étage se fait par un escalier montant à l’estre (balcon couvert servant de prolongement à la pièce principale). Le dernier étage, dans les combles, sert de séchoir à récoltes, de grenier à grain ou de débarras

Les tonnes de vigne, qui servaient d’abri au vigneron et de remise pour les outils, constituent un patrimoine très intéressant car elles témoignent de l’organisation de l’activité viticole. De plus, souvent « faites maison », plus ou moins élaborées selon les moyens financiers du propriétaire, elles témoignent de la créativité leurs constructeurs.

Pérignat-lès-sarliève, village de vigneronsOutre cette architecture vigneronne, le centre bourg renferme aussi de belles propriétés, dont la plus importante, le château qui abrite actuellement les bureaux de la Mairie, la salle des jeunes et des salles de réunion.

Le village de Pérignat-lès-Sarliève est aussi marqué par la forte de présence de l’eau sur le territoire, provenant des sous sols du plateau de Gergovie. Une partie de la commune est d’ailleurs alimentée en eau potable par des puits de captages situés sur le flanc Est du plateau

De nombreuses sources traversent donc le territoire, peu restent en service car elles ont été canalisées lors de travaux d’urbanisation et de voirie. Le petit patrimoine encore présent sur le territoire, et particulièrement en centre bourg témoigne de cette forte présence de l’eau et de son utilisation historique : lavoir, fontaines, bassins…

D’autres éléments patrimoniaux constituent des témoins de l’architecture traditionnelle des centres bourgs : portes de caves, de granges, soupirails, balcons en ferronnerie...

Patrimoine paysager et environnemental

Perignat-les-sarlieve aujourd'huiSituée aux portes de l’agglomération clermontoise, entre la plaine de la Limagne et le plateau de Gergovie, la commune bénéficie d’un environnement et d’un cadre de vie agréables, conservant une identité de petit village. Sur sa partie Ouest, le territoire est relié au plateau de Gergovie par de nombreux sentiers et chemins, accessibles pied ou en V.T.T. , traversant d’anciennes parcelles de vigne et des bois.

La partie sud ouest du territoire renferme une portion de deux zones de protection du patrimoine naturel :

  • une zone Natura 2000 Vallée et Coteaux xérothermiques des Couzes et Limagne, d’une superficie de 17 Ha, constituée de buttes calcaires et volcaniques : elle renferme une flore (Orchidées et Cornouillers) et une faune (Lépidoptères) à préserver.
  • Zone Naturelle d’Intérêt Ecologique, Faunistique et Floristique (Z.N.I.E.F.F. de type 1), d’une superficie de 250 Ha sur les flancs Sud et Est du plateau de Gergovie, constituée de friches, broussailles, pelouses et prairies xérothermiques et renfermant une végétation subméditerranéenne (chêne pubescent) et plantes méridionales et une faune associée.

Enfin, dans le centre bourg, le parc du Château constitue un lieu de promenade, de jeux pour les enfants et de repos. Il constitue un lien entre le groupe scolaire et la Mairie, mais aussi avec le centre bourg.